Home

 
Les avions du 11 septembre sont rentrés directement dans les salles informatiques sécurisées des deux tours 

par Christopher Bollyn
11 janvier 2007

Le 11 septembre reste un crime terroriste non-résolu. Beaucoup de gens qui ont travaillé au World Trade Center et au Pentagone ont des informations, qui peuvent aider à résoudre ce crime et à trouver les parties responsables du meurtre des milliers de gens innocents. 

Cet article, par exemple, est le résultat d'informations procurées par une de ces personnes anonymes.

Pour résoudre ce crime, il est crucial que les gens qui ont des informations se fassent connaître et partagent ces informations. Ensemble, nous pouvons résoudre ce crime abominable et rendre ce monde meilleur.
 


CIBLE: SALLES INFORMATIQUES

Les deux avions qui ont frappé les tours jumelles du World Trade Center le 11 septembre sont directement rentrés dans les salles informatiques sécurisées des deux bâtiments. Est-ce simplement une coïncidence ou est-ce que les salles informatiques étaient équipées pour jouer un rôle dans le crime?

Y avait-il dans ces salles des dispositifs à tête chercheuse, par exemple, qui ont guidé les avions vers leurs cibles? Y avait-il des explosifs pré-placés ou du Thermite à ces étages pour détruire les preuves et participer aux effondrements?

Let's look at the evidence.


 
Photo: Racks d'ordinateurs pouvant être similaires à ceux de la zone du crash



 
 
 
 
 

Photo: Racks de batteries pouvant être similaires à ceux de la zone du crash

Le poids extrême des rayonnages de batteries nécessite que les sols soient renforcés, ce qui par ailleurs procure une excuse aux mystérieux ouvriers du bâitment pour entrer et sortir du périmètre. Mais qui penserait à vérifier que toutes ces batteries sont réellement des batteries ?

Et qui penserait à vérifier que tous ces ordinateurs sont vraiment sous le contrôle des gens pour lesquels ils sont supposés travailler?



 
 
 
 
 

LA TOUR NORD

"A 8h46m30s, cinq pirates de l'air ont projeté le Vol 11 d'American Airlines (AA 11) avec 11 membres d'équipage et 76 passagers contre la façade nord du WTC 1", selon le Rapport Final sur l'effondrement des tours du World Trade Center rédigé par le National Institute of Standards and Technology (NIST) en septembre 2005: 

L'avion s'est dirigé pratiquement tout droit vers la tour nord, incliné approximativement de 25 degrés à gauche (i.e. l'aile doire plus élevée que l'aile gauche) et est descendu à un angle d'environ 10 degrés à l'impact. 

Se déplaçant à environ 700 kms/h, le nez percuta l'extérieur de la tour au niveau du 96ème étage. L'avion a fait une entaille de plus de la moitié de la largeur du bâtiment et qui s'étendait du 93ème au 99ème étage.

Tous sauf les plus bas de ces étages étaient occupés par Marsh & McLennan, une compagnie d'assurance internationale, qui occupait également le 100ème étage.

"Le fuselage était centré sur la dalle du 96ème étage et a rempli les 95ème et 96ème étage du haut jusqu'en bas", dit le rapport du NIST.

Alors, qu'y avait-il au 95ème et 96ème étage de la tour nord, qui était loué par Marsh & McLennan, la compagnie de Lewis Paul "Jerry" Bremer?

Bremer, il faut le noter, était le proconsul nommé par Bush, ou l'administrateur de l'Irak, jusqu'à fin juin 2004. Durant le règne de Bremer le volume de pétrole exporté d'Irak n'était pas quantifié.

Ce sont aussi et d'abord les décisions prises par Bremer qui sont responsables de la misère et du chaos qui ont affligé l'Irak depuis que l'occupation de ce pays sous la conduite des Etats-Unis a commencé. Auparavant, Bremer était le bras-droit d'Henry Kissinger et Associés.

Le rapport du NIST fournit des informations sur la "Description Générale du Plan Locatif". Pour les étages en question il dit : "Généralement l'espace ouvert est occupé par des postes de travail. Les bureaux, les salles de conférence, et les zones de travail aux coins extérieurs".

Mais au 95ème étage, Marsh & McLennan avait un "grand centre de données muré le long des côtés nord et sud", selon le rapport du NIST. Et c'est exectement à cet endroit que l'avion a frappé le mur nord du 95ème étage.

J'ai appelé Marsh & McLennan pour avoir une meilleure idée sur ce qu'il y avait dans ce "grand centre de données muré" dans lequel le Vol 11 d'American Airlines a plongé avec une précision mortelle.

Reginald McQuay a répondu au téléphone en tant que porte-parole de la compagnie. J'ai dit à McQuay que Marsh & McLennan a été frappé sur le côté le 11 septembre, et qu'il apparaissait que l'avion s'était dirigé tout droit dans leur "centre de données muré", selon le rapport du NIST.

"Non", a dit McQuay, "ce n'était pas vraiment notre centre de données. C'était notre centre informatique". Puis il est devenu soudain quelque peu perturbé, disant qu'il ne pouvait même pas se concentrer sur ce que je disais et que je devrais rappeler la semaine suivante.

C'est bien ça, j'ai pensé. Il avait confirmé mon soupçon initial, à savoir que l'avion qui a frappé la tour nord semble être "rentré à la maison" or dirigé sur un centre informatique sécurisé au 95ème étage exactement comme l'avion qui a frappé la tour sud quelques 16 minutes plus tard.
 

LA TOUR SUD

"Seize minutes et demi après le premier impact, cinq pirates de l'air ont projeté le Vol 175 de United Airlines (UA 175) avec 9 membres d'équipage et 51 passagers, dans le WTC 2 à environ 870 kms/h, environ 160 kms/h de plus que le Vol 11 d'AA", dit le rapport du NIST.

"Le centre du nez de l'avion frappa la dalle du 81ème étage. L'avion était incliné de 38 degrés sur la gauche (l'aile droite en haut) et se dirigeait légèrement (6 degrés) au-dessous de l'horizontal", dit-il.

Bien que le Vol 175 est allé tout droit dans le 81ème étage de la tour sud, le rapport du NIST ne fournit aucune description de ce qu'il y avait au 81ème étage. Pas même un mot. Comme c'est étrange.

Alors que nous savons que la Fuji Bank était locataire des étages 79-82 du WTC 2, le rapport du NIST échoue à décrire le "plan "locatif" des étages 79, 81 et 82.

J'ai à plusieurs reprises demandé au NIST des informations à propos du plan de ces étages, principalement parce que plusieurs tonnes de métal fondu ont été vu tombant du 81ème étage peu avant l'effondrement.
 

La source de la grande quantité de métal fondu au 81ème étage n'a pas été expliqué. Qu'est ce qui a pu fusionné en si grande quantité à un étage normal pour créer plusieurs mètres cubes de métal fondu?

Vous pouvez regarder l'acier fondu en vidéo, à la vitesse normale et au ralenti sur:
www.youtube.com/watch?v=4tkBhlpAxko

La même vidéo est ici au format WMV:
www.iamthewitness.com/video/ThermiteAtSouthTower.wmv
 

Si c'était de l'acier en fusion, comme le Professeur Steven E. Jones de l'Université de Brigham Young le dit, et si cet acier en fusion fut provoqué par une réaction aluminothermique de Thermite ou de Thermate (un explosif coupe-acier créé à partir de poudre d'aluminium, oxyde de fer, et soufre), alors quelqu'un doit avoir chargé à l'avance le 81ème étage du WTC 2 avec plusieurs tonnes de Thermate.

Le metal fondu vu tombant du 81ème étage n'était pas de l'aluminium, comme le rapport du NIST le suggère, parce que l'aluminium fondu serait apparu vif-argent-gris à la lumière du jour.

Voir notre article sur la mort de Michael Zebuhr pour des photos d'aluminium fondu:
MoreOnMichaelZebuhr.html


Le métal qui est vu tombant de la tour sud en feu est clairement jaune et blanc chaud. C'est bien plus chaud que les feux qui ont été observés. Alors, qu'est-ce qui produisait de telles quantité de métal fondu extrèmement chaud au 81ème étage du WTC 2?

L'oxyde d'aluminium qui est produit dans la réaction du Thermite ou du Thermate est une fumée blanchâtre. De la fumée blanche a été vue sortir du 81ème étage avant chaque écoulement de métal fondu, selon le rapport du NIST, et de grandes quantités de fumée blanche sont vues avant et pendant l'effondrement de chaque tour. Etait-ce de la poussière de mur ou était-ce ce Thermite?


 
Photo: La fumée blanche sort du coin de la tour sud, d'où l'acier fondu s'est plus tard déversé.



 
 
 
 
 

Photo: Un gros plan du coin de la Tour Sud d'où le métal fondu s'est déversé.


Photo: La Tour Sud commence à s'effondrer. De l'acier fondu a été soufflé au- dehors de la tour quand les explosifs ont sauté.

Les gouttelettes en se refroidissant virent au rouge, créant une pulvérisation de globules rouges mélangée aux nuages de poussière blancs. Une partie de la blancheur peut être dûe à la pulvérisation de particules d'oxyde d'aluminium.

Vous pouvez regarder une pulvérisation d'acier fondu à partir de Thermite ici:
www.youtube.com/watch?v=pIqC610k1gY


J'avais imaginé des énormes pots de fleurs déguisés contenant de la poudre de Thermite près des ascenseurs d'un étage de bureaux normal de la tour sud. Mais même cela n'a aucun sens. De plus, si le 81ème étage était un étage de bureaux normal de la Fuji Bank, pourquoi le rapport du NIST ne le dit-il simplement?

Le silence est tout ce que j'ai toujours reçu du NIST.

Puis soudain, à l'improviste, un ancien employé de banque s'est fait connaître, une personne qui s'était rendue au 81ème étage toutes les semaines. Ses informations expliquent plus de choses qu'il ne devait le penser et nous fournissent un indice essentiel sur ce qu'il s'est réellement passé le 11 septembre.

La Fuji Bank a chamboulé le 81ème étage, a t-il dit, et l'a désossé jusqu'à la colonne vertébrale pour renforcer les fermes afin que l'étage supporte plus de poids. Puis ils ont construit un faux-plancher et rempli l'étage entier de batteries d'onduleurs de la taille de serveurs.

Ces unités étaient fixés au faux-plancher qui se tenait à 90 centimètres au-dessus du 81ème étage renforcé. Sous le faux-plancher couraient les câbles et l'alimentation qui connectaient l'armée de batteries. Les techniciens informatiques devaient se mettre à quatre pattes et ramper sous le faux-plancher pour connecter les câbles.

"L'étage entier était des batteries," a t-il dit, "des énormes choses qui ressemblaient à des batteries". C'étaient de choses "toutes noires" et "solides, très lourdes" qui avaient été apportées pendant la nuit. Elles ont été mis en place pendant l'été précédant le 11 septembre, a t-il dit.

Mais est-ce que c'était vraiment des batteries?

"C'est étrange," a t-il dit. "Elles n'étaient jamais été en marche."

Alors, qu'y avait-il réellement au 81ème étage du WTC 2? Qu'étaient ces lourdes "choses qui ressemblaient à des batteries"? Etaient-elles des batteries, or étaient-elles du Thermite?

Seul un membre sénior du personnel du Service Informatique de la Fuji Bank, ou les banques japonaises qui lui sont affiliées, avaient accès à la salle informatique du 81ème étage, selon la source. La Mizuho Bank était établie à l'origine en tant que Mizuho Holdings, Inc. par la fusion de la Dai-Ichi Kangyo Bank (DKB), de la Fuji Bank et de la Banque Industrielle du Japon (IBJ) en 2000.

Selon l'ancien employé de banque, les employés de la Société Shimizu-America avaient également accès à l'étage.

Peu après le 11 septembre, l'IBJ devint majoritaire et s'empara de la nouvelle société qui avait été créée par la fusion, principalement parce que les bureaux de la DKB et de la Banque Fuji avaient été détruits dans le World Trade Center, a dit la source.

Les bureaux de l'IBJ étaient situés sur l'Avenue of the Americas et devint le nouveau quartier général de la banque. Le personnel de la BDK et de la Fuji Bank se sont bientôt retrouvés sans emploi.

"Personne ne travaillait à cet étage," a dit la source à propos de l'étage 81. L'étage entier était occupé par "une floppée de batteries" et "des racks de serveurs protégés" qui étaient si haut que personne ne pouvait en voir le dessus. Les racks de serveurs protégés étaient verrouillés et les seules personnes qui pouvaient les ouvrir étaient les employés de la Société Shimizu, a t-il dit.

L'armada de scientifiques du NIST n'a-t-elle pas pensé que cela valait la peine d'être mentionné? Soit ils ne savaient pas que le 81ème étage était plein de "choses qui ressemblaient à des batteries", soit ils ont décidé de ne pas le mentionner. Combien étrange.

William Torrey, vice-président sénior de Shimizu-America, basé à Atlanta, a dit qu'il ne pouvait rien dire à propos du travail que Shimizu faisait au 81ème étage à cause d'un litige en cours. Interrogé au sujet du litige, Torrey a dit qu'il ne pouvait commenter cela non plus.

Seth Martin, le porte-parole non-japonais de la Société Mizuho, n'a pu donner aucun commentaire pour cet article. Mr Martin n'a pas répondu aux appels répétés.

Les documents du NIST qui accompagnent le rapport final confirment l'information de la source selon laquelle la Fuji Bank avait renforcé le 81ème étage. Des documents datés de 1999 disent que les renforcements ont été ajoutés aux fermes de l'étage "pour accueillir le nouvel espace d'onduleurs". La firme d'ingénierie structurelle était connue sous le nom de LERA, ou Leslie E. Robertson et associés.

SawTeen See, un directeur associé de LERA, a dit que la firme ne pouvait faire de commentaires sur le travail qui avait été fait au 81ème étage. "Nous n'avons pas la liberté de faire de commentaires sur ceci ni de fournir d'information supplémentaire", a t-elle écrit. "Veuillez contacter le PANYNJ qui est propriétaire du projet."

PANYNJ est l'Autorité du Port de New-York et du New-Jersey

La Fuji Bank & Trust a déclaré manquant 12 des 125 employés expatriés japonais le lendemain du 11 septembre. Deux employés de la Fuji Bank sont également déclarés morts le 11 septembre:

  Security officer Patrick Adams, 60 ans
  John Andreacchio, 52 ans

Les deux hommes étaient de New York.